Témoignages

employeurs

1 février, 2012
Jean Loup FABRE Parrain

Jean Loup FABRE Parrain

Marine est arrivée un peu perdue à la Mission Locale; elle venait de quitter un poste où elle était entrée après un stage et où elle s'ennuyait et se sentait sans perspective. Elle doutait soudain d'elle. Je lui ai dit que je trouvais cela courageux et bien. En poste et malheureuse, elle aurait été bien en peine de chercher une alternative et d'afficher le potentiel qu'elle avait devant un recruteur. Je lui ai demandé de me parler d'elle; de ces envies, de ce qui la faisait rêver. L'objectif était d'ouvrir le plus de possibilités en respectant ses objectifs et ses contraintes de vie personnelle. A partir de ses motivations, qu'elle a pris soin de valider par un test en ligne, trouvé de sa propre initiative, nous avons listé les types de poste dans lesquels elle pouvait s'épanouir. Il s'agissait de relations, de contacts, de service mais les métiers commerciaux étaient exclus. Et ses compétences ? Bien sûr, elle m'a parlé de son cursus et de ses savoir-faire; mais l'important, selon moi, est de partir de ses motivations et d'aller, si besoin, acquérir les compétences. A 25 ans, elle pouvait encore se le permettre et  c'est pendant toute sa vie que l'on acquiert des compétences. Nous avons listé les secteurs pour lesquels elle avait une attirance a priori, et ceux sur lesquels elle se posait des questions. Je lui ai proposé de faire appel à son réseau, "mais je n'en ai pas.. " m’a t-elle répondu, pour rencontrer au moins une personne dans les secteurs retenus. Nous avons conçu un guide d'entretien qui lui permettait d'optimiser la rencontre. Elle a vaincu rapidement sa réticence à le faire et les premiers entretiens obtenus lui ont donné confiance sur la démarche en même temps que ses interlocuteurs lui montraient les facettes des secteurs/métiers et lui proposaient de continuer à l'aider dans sa quête. De salons professionnels en visites de sites, elle a progressivement retenu et éliminé des secteurs. Elle était lancée et avait compris combien ces rencontres à bon niveau étaient utiles. A sa demande, nous préparions les entretiens et les courriers de remerciements. Progressivement elle était passée de craintes et doutes à une démarche dynamique de réseau qui, au passage, lui confirmait son sens du contact. Elle est entrée dans l'hôtellerie haut de gamme et l'histoire lui appartient; appelez là pour qu'elle vous aide à son tour...

Retour haut de page